19 octobre 2016

#2016.10.19 || Bonheur à gogos ! de Jean-Louis Fournier

Quatrième de couverture : "Au Moyen Âge, quand on était malheureux, on s'enfilait une pinte de cervoise et on attendait que ça passe. Au XIXe, on a remplacé la cervoise par l'absinthe. Et puis l'absinthe a été interdite, et le bonheur est devenu obligatoire."

Comment être heureux ? Exercices pratiques de confiance en soi, méditation, huiles essentielles, pierre de rhinocérite, croisière du bien-être ... Jean-Louis Fournier a testé pour vous les thérapies en tout genre et la montagne de petits conseils qui peuvent tout changer. Résultat : un livre drôle, sensible et d'une grande justesse, qui nous fait rire de nos petits ou grands malheurs et nous libère de la tyrannie du bonheur.


Un peu plus :



Année : 2016.
Genres : humoristique.
Editions : Payot.
Pages : 225.
Prix : 15€00.




Ma note : 2/5.






Mon avis : Le bonheur est-il réel ? Etre heureux comporte-t-il pas des risques ? Le bonheur n'est pas simple à acquérir. Jean-Louis Fournier nous donne des textes qui parlent du soi-disant bonheur ou au moins nous en procure.

~ Comment vous dire que ce roman remplie de texte relatant le soi-disant bonheur ne m'a vraiment pas mis de baume au cœur. La plupart des textes mettent surtout en avant des histoires autour de la psychanalyse sauf que je ne comprends pas où se trouve le bonheur dans ses textes. J'ai du sourire à deux voir cinq textes maximum donc c'est un peu confus.

"Je ne vais pas bien, alors que lui raconte mes misères, il m'écoute avec attention, son regard est doux.Ce que je lui raconte n'est pas bien nouveau, mes angoisses, mes inquiétudes permanentes, il les connaît par coeur mais ça me soulage de lui en parler....Je lui gratte la tête, il sait qu'il va avoir des croquettes."

~ J'ai l'impression que je n'ai pas compris le roman. Le bonheur, je le ne connais pas trop mais je le côtoie par contre en tant que caissière. Quand des personnes sourient pour un sourire ou l'amabilité et qu'ils nous le rendent même si c'est court, c'est du bonheur. Avoir des rêves, c'est du bonheur, et j'en passe, …

~ Donc, en relisant la dernière phrase de la quatrième de couverture, "rire de nos petits ou grands malheurs", je ne peux pas même sur ceux des autres. Certains pensent que c'est normal et ils en rient mais pour moi rire des malheurs ne me plaît pas du tout. J'ai l'impression de me moquer de la personne qui a vécu son malheur.

"Je dois, je dois, je dois, ...Qu'est-ce qu'il ne faut pas faire pour être heureux.J'en ai marre. C'est trop dur.Je vais jamais y arriver."

~ Le roman aurait pu être mieux avec de l'humour car il en existe grâce à des humoristes mais "Bonheur à gogos !" ne relate que de faits qui ne parlent que de malheur pour nous faire sourire.

Je tiens à remercier l'équipe de Babélio et les éditions Payot de m'avoir permis de découvrir le roman ainsi que la plume de Jean-Louis Fournier.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire