01 octobre 2016

#2016.10.01 || Aristote et Dante découvrent les secrets de l'univers de Benjamin Alire Saenz

Quatrième de couverture : Ari, quinze ans, est un adolescent en colère, silencieux, dont le frère est en prison. Dante, lui, est un garçon expansif, drôle, sûr de lui. Ils n'ont a priori rien en commun. Pourtant ils nouent une profonde amitié, une de ces relations qui changent la vie à jamais... C'est donc l'un avec l'autre, et l'un pour l'autre, que les deux garçons vont partir en quête de leur identité et découvrir les secrets de l'univers.


Un peu plus :



Année : 2015.
Genres : contemporaine, jeunesse.
Editions : Pocket.
Pages : 359.
Prix : 17€90.
Existe en version numérique.




Ma note : 4,5/5.




Mon avis : Solitaire depuis longtemps, Aristote apprécie ce sentiment. En vacance depuis peu, il fait la rencontre de Dante, un jeune homme qui ne montre aucune faille. Aristote qui se posait déjà beaucoup de questions, il s'en posera encore plus car Dante n'est pas un jeune homme qui se cache et sa famille ne cache pas de secret.

Qu'est-ce qui rend Aristote si solitaire ?
Que cachent les secrets de famille d'Ari ?
Dante est-il simplement un ami ?

~ Aristote est un jeune homme de quinze ans quand commence le récit. Il est mexicain et il a deux grandes sœurs et un grand-frère qui est en prison. Il s'entend bien avec ses parents même si ses derniers cachent le passé de Bernardo, son frère, ainsi que ce qu'a vécu son père au Vietnam durant la guerre. Il n'a as de réel ami et il aime cette solitude même si parfois ça l'étouffe.

~ L'histoire tourne autour d'Aristote qui se pose énormément de questions sur le passé et également autour de Dante qui est extraverti dans les années 1980. Tous les deux ont des peurs. L'un les cache sans le savoir et l'autre se les avoue. Ils ont eu une éducation différente et leur rencontre va tout chambouler.

"Soudain, j’ai été jaloux de lui. Il savait nager, dessiner, parler aux gens. Il s’aimait bien. Je l’enviais. Peut-être y avait-il des gens plus doués pour le bonheur que les autres."

~ Leur amitié va commencer, durant les vacances d'été de 1987, et ça ne va aller qu'en s'agrandissant. Dante et Aristote vont devenir meilleurs amis et grâce à cela, ils s'enrichissent mutuellement. Mais, ils ont des peurs prononcés et d'autres non. Cette amitié va les aider à aller de l'avant même si elle ne sera que très courte durée. Un évènement va chambouler Aristote qui ne veut plus en parler.

~ Durant quasiment un an, ils ne vont plus se voir à cause des parents de Dante. Les questionnements d'Aristote vont reprendre de plus belle mais jamais il ne trouve le moyen de les exprimer. Dante reste malgré tout en contact avec Ari même si ce dernier ne lui donne pas autant de nouvelle que ça.

"L’un des secrets de l’univers est que parfois notre instinct est plus fort que notre esprit."

~ Quand le retour de Dante se fait, les deux jeunes hommes ont changé. L'un sait ce qu'il veut et l'autre cherche toujours. Puis, un autre drame survient et là tout se met en place comme un puzzle qui s'emboîte parfaitement.

~ J'ai un peu changé ma façon de chroniquer pour ce roman car je ne savais pas comment le mettre en avant. Je n'ai pas parlé du sujet principal car c'est ce qui fait que le roman est magnifique. Les deux personnages dégagent une sensibilité que j'ai rarement lue dans une romance car oui, ça parle avant tout d'amour. Les mots sont difficiles à trouver mais Benjamin Alire Saenz a réussi un coup de génie pour faire connaître les secrets de l'univers aux personnages.

"- Ari, Ari, Ari. Tu mènes ton combat de la pire façon qui soit.- Je ne sais pas comment m’y prendre, papa.- Tu devrais demander de l’aide.- Je ne sais pas faire ça non plus."

~ Ce roman m'a plu sur le fait qu'Aristote se pose des questions à lui-même et n'ose affronter la vérité. De plus, nous savons - je l'espère - que l'adolescence est une phase assez dure dans l'ensemble. Il faut affronter le monde, prendre les bonnes décisions et ne pas décevoir les parents. Chose très difficiles à quinze ans où on pense qu'on prend les bonnes décisions. Mais d'un autre côté, il y a le passé de la famille d'Aristote, un passé très douloureux à cause d'un frère en prison et d'un père qui a vécu la guerre. Les mots sont difficiles tout comme la vérité. L'auteur a su mettre Aristote et Dante en valeur et la vérité est toujours dure à se l'avouer.

~ Aristote et Dante découvrent les secrets de l'univers fut une découverte magnifique. Les questionnements sur la vie mettent les personnages sur un piédestal avec la jeunesse qui les accompagne mais aussi avec le fait que les parents sont capables d'entendre le pire. Benjamin Alire Saenz parle d'un sujet tabou que les parents devraient lire pour comprendre l'identité que recherche un(-e) adolescent(-e).

2 commentaires:

  1. Ce livre m'a vraiment plu, j'ai adoré :)

    RépondreSupprimer
  2. Un coup de cœur et un livre qu'il faudrait sans doute que je relise !

    RépondreSupprimer