08 septembre 2016

#2016.09.08 || Les idoles du stade, tome 6 : le tour de chauffe de Jaci Burton

Quatrième de couverture : Il est temps de passer à la vitesse supérieure ! Gray Preston vit de sa passion, la course automobile. Pour réaliser son rêve, il a coupé les ponts avec son père, un riche sénateur. Lorsque la popularité du pilote atteint des sommets, son père, en lice pour la vice-présidence, voit en lui un moyen d’augmenter sa propre popularité. Il lui envoie donc son assistante, la jeune et belle Evelyn, qui réussit à convaincre Gray de se prêter au jeu malgré ses réticences. Gray fait découvrir à Evelyn son univers, et les désirs s’enflamment. Mais tous deux sont farouchement indépendants, et bouleverser leur carrière par amour n’était pas prévu !



Un peu plus :




Année : 2015.
Genres : romance, érotisme.
Editions : Milady (central park).
Pages : 472.
Prix : 7€90.




Ma note : 3,5/5.





Mon avis : Gray ne vit que pour la course automobile sur circuit. Depuis qu'il est en guerre avec son père, il ne voit pas d'un très bon œil la politique. Alors que tout se passe pour le mieux, il voit arrivé une jeune femme des plus sexy, Evelyn, qui travaille pour son fameux père.

Arriveront-ils à s'entendre ?
Gray acceptera-t-il d'aider la jeune femme ?

~ Gray, de son prénom Grayson, est un coureur de course automobile sur circuit. Il a sa propre écurie et un jeune joueur auprès de lui. Il se débrouille seule depuis son adolescence quand il a choisi sa propre voie pour le sport au lieu du droit comme son père le voulait.
Evelyn est une jeune femme qui va bientôt atteindre la trentaine. Elle ne vit que pour son travail dans la politique et auprès du père de Gray qui est sénateur.

~ Evelyn et Gray sont deux personnages très intéressants à découvrir. Ils ont deux mondes bien à eux et ils sont différents de caractère. Ensemble, par contre, leur monde se résume au sexe et à de longue balade.

~ Quasiment dès le début du roman, Evelyn et Gray se mettent ensemble mais sans projet concret d'avenir. Puis au fur et à mesure des chapitres, Jaci Burton nous met tous les tours de chauffe possible entre les personnages.

~ Au bout d'un moment, j'ai bien cru abandonné pour respirer un peu mais grâce à un chapitre qui m'a mise la larme à l'œil, j'ai continué.

~ Justement, on a une mise en avant du travail de Gray et très peu de celui d'Evelyn. Toutefois, j'ai trouvé que Jaci Burton n'avait pas autant approfondi le sujet de la course automobile et que c'est pour cette raison qu'elle a préféré mettre en avant autant de scènes de sexe. J'ai trouvé ça dommage car j'aurai bien aimé en apprendre d'avantage.

~ J'ai apprécié découvrir l'entourage de Gray. On découvre un passé graveleux de Gray avec son père qui après autant d'année reste toujours aussi présent.

~ La petit intrigue entre les deux personnages est vraiment minimum et vient quasiment à la fin du roman. Jaci Burton n'a pas réussi à me faire vibrer comme ses autres romans d'autant plus que la situation des personnages n'est pas assez mise en avant. J'aurai sans doute ajouté d'autres péripéties aux personnages mais sans les faire pâlir. Malgré cela, elle réussit une fois encore à me convaincre sur ses pratiques d'écritures sportives même si ce celui-là et en deçà de ce à quoi je m'attendais.

~ Le tour de chauffe est un bon roman mais il m'a manqué un peu plus de sensationnelle ou de bien fondé sur le sport de Gray.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire