22 mars 2016

[Rendez-vous] Top ten tuesday #47

Bonjour les loulous !


D'où vient Top Ten Tuesday ?

Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français sur lectures Iani et depuis septembre 2015 par Frogzine. La photo vient de l'instagram de Books kay.

Qu'est-ce que c'est ?

Le Top Ten Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire défini.

Le thème de cette semaine est :



J'ai décidé de vous mettre en avant seulement la première phrase de la page 81 en lumière mais vous pouvez découvrir le reste des phrases en surlignant avec votre sourie. Je l'ai tout simplement fait pour que personne ne soient spoiler et qui souhaiterez lire les romans suivants :

1. Les idoles du stade, tome 5 : la surface de contact de Jaci Burton
"Lorsque Garrett rentra chez lui, Alicia resta au complexe pour ranger la salle de soins et réviser les notes prises en cette fin de séance. Une séance qui n’aurait jamais eu lieu si elle n’avait pas couru après son patient. Malgré une matinée chaotique, la journée s’était plutôt bien déroulée. Garrett pouvait se montrer pénible au moment de se mettre au travail, mais, une fois lancé, il se donnait corps et âme. À la salle d’escalade, il fallait bien admettre qu’elle s’était bien amusée. Tout en suivant les progrès de Garrett, elle avait apprécié de s’adonner ainsi à l’un de ses sports favoris. Puisque la grimpe était un excellent exercice pour son épaule et qu’il semblait apprécier cette activité, ce n’était pas plus mal. Peut-être cette thérapie ne serait-elle pas si difficile, après tout. Ou peut-être Alicia devait-elle arrêter de croire au père Noël. Elle n’était pas née de la dernière pluie."

2. Fight for love, tome 2 : mine de Katy Evans
"Il était protecteur et attentionné et soudain… il est prêt à se battre. Une image me revient : je suis devant cet abominable personnage en train d’embrasser son tatouage de scorpion pour pouvoir voir ma sœur. Je ravale une nausée. – Pete, j’ai vu ses sbires dans le lobby. Je pense qu’il est descendu dans cet hôtel, dit Riley. – Cet enfoiré est certainement en bas, à attendre Remington. – Ah oui ? Et bien il va me voir, gronde Remington. Il est déjà mort ! Je ferme mes yeux le plus fort possible."

3. After, saison 5 : after ever happy d'Anna Todd
"Au début, en parlant de ça, j’avais l’impression d’être folle, mais Kimberly approuve tout ce que je dis d’un signe de tête, ce qui me fait penser que je ne suis peut-être pas la seule à avoir une telle conception des choses. – Je pense que je pourrais être une bonne mère si on m’en donnait la chance et, à la seule idée de voir une petite fille brune aux yeux gris courir dans les bras d’Hardin, j’ai le cœur qui fond. Parfois, j’imagine la scène. Je sais que c’est idiot, mais je les imagine assis là, tous les deux, avec leurs cheveux bouclés emmêlés. Cette image insensée me fait rire, cette image que j’ai conjurée bien plus souvent que la normale. – Il lui ferait la lecture et la porterait sur ses épaules, et elle le mènerait par le bout du nez. Je me force à sourire, essayant d’effacer ce doux tableau de mon esprit. – Mais il ne veut pas de ça et maintenant qu’il sait que Christian est son père, je sais qu’il ne le voudra jamais. En repoussant mes cheveux de la main, je suis surprise et pas qu’un peu fière d’avoir réussi à sortir tout ça sans verser une seule larme."

4. Une si parfaite comédie de Cora Carmack
"J’avais beau connaître ce sentiment de panique, il me prenait toujours au dépourvu et, chaque fois, me ramenait à la nuit de l’accident d’Alex. La gorge nouée de terreur, j’ai réussi à glisser un bras entre cet abruti et moi pour le repousser. — Lâche-moi. Au lieu de me laisser, il m’a plaquée contre lui en me bloquant le poignet dans le dos. Son souffle écœurant me balayait le visage. J’ai tordu le cou pour appeler au secours, mais la ruelle était déserte, et je n’avais aucune idée du temps que mettrait Benny avant de revenir. — Du calme, poupée. On s’amuse. — T’es complètement bourré, et je n’ai pas envie de m’amuser ! Je me suis débattue."

5. Colocs (et plus) d'Emilie Blaine
"Ben me lança un regard faussement furieux, avant de me frapper gentiment l'arrière du crâne. Je le connaissais depuis mon apprentissage et nous étions devenus très vite amis. La seule ombre au tableau de notre belle amitié était la brune volcanique qui partageait sa vie depuis deux ans."Volcanique" était le terme politiquement correct. En vrai, c'était une peste dominatrice, dotée d'une silhouette à damner un saint et curieusement adaptée à une camisole de force. Je la détestais, elle me détestait et Ben nous arbitrait.- Je suis amoureux d'elle, dit-il en souriant.- Tu es endoctriné ! rectifiai-je. Elle bat des cils et tu rappliques dans la demi-seconde. Jonah, tu es en retard ! râlai-je en voyant mon second nouer son tablier."

6. Douces nuits de Ros Clarke et de Faye Robertson
"- Parfait, dans ce cas ! Et j'ai cru comprendre que vous aimeriez aussi pousser la chansonnette. Vous voulez commencer ?Coiffés de leurs couronnes de papier, les convives formaient un trio particulièrement assorti. Irène fit, sans trop oser, résonner sa voix de soprano. La voix d'Anna était plus grave ; celle de Hugh, un basse profonde. Ils éprouvaient manifestement une grande joie à partager ce moment tous les trois. Comme sa mère et elle s'étaient amusées à chanter plus tôt dans la cuisine, ils s'égosillaient en choeur sans bouder leur plaisir.Hugh lança plus tard un CD de musiques traditionnelles, et ils enchaînèrent gaiement les chants de Noël.Alors, pour finir, Hugh mit la chanson qu'Anna redoutait depuis le début."

7. La sélection, tome 4 : l'héritière de Kiera Cass
"J’ai évité tout le monde pendant le week-end et personne n’a paru m’en tenir rigueur, pas même ma mère. Maintenant que j’avais lu les noms, la Sélection devenait plus réelle que jamais et j’étais attristée à l’idée que mes jours de tranquillité étaient comptés. Le lundi avant l’arrivée des candidats, j’ai décidé de rejoindre le commun des mortels et j’ai gagné le boudoir. Mlle Lucy était là, et elle semblait avoir retrouvé son naturel joyeux. J’aurais voulu trouver un moyen de l’aider. Je savais bien qu’un chiot n’était pas un bébé, mais je n’avais pas de meilleure idée que de lui en offrir un. Ma mère et Mlle Marlee, qui conversaient, m’ont fait signe d’approcher sitôt la porte franchie. Mlle Marlee a posé la main sur la mienne quand je me suis assise. — Je voulais vous parler de Kile. Ce n’est pas à cause de vous qu’il veut partir."

8. Harry Potter, tome 5 : Harry Potter et l'ordre du Phénix de J. K. Rowling
"Quand nous avons entendu ça, et l'histoire de l'audience au ministère... quel scandale ! J'ai bien étudié la question, ils ne peuvent pas te renvoyer, c'est impossible, il y a une disposition dans le décret sur la Restriction de l'usage de la magie chez les sorciers de premier cycle qui autorise le recours aux sortilèges en cas de légitime défense...- Laisse-le respirer, Hermione, dit Ron avec un grand sourire tandis qu'il refermait la porte derrière Harry.Il semblait avoir encore pris plusieurs centimètres au cours du mois écoulé et paraissait plus grand et dégingandé que jamais. En revanche, son long nez, ses cheveux de carotte et ses taches de rousseur n'avaient pas changé.Toujours rayonnante, Hermione lâcha Harry mais, avant qu'elle ait pu prononcer un mot de plus, il y eu un léger bruissement et une forme blanche s'envola du sommet d'une armoire pour atterrir en douceur sur l'épaule de Harry.- Hedwige !La chouette des neiges claqua du bec et lui mordilla affectueusement l'oreille tandis que Harry lui caressait les plumes.- Elle était de très mauvais humeur, dit Ron, elle a failli nous dévorer à moitié quant elle nous a apporté tes dernières lettres. Regarde ça..."

9. Summerville twins, tome 1 : un palais sous la neige de Rosemary Rogers
"C’était étrange. Quand elle était petite, elle était impressionnée par sa présence intimidante, et même effrayée parfois par ses brillants yeux bleus qui paraissaient tout voir. Elle n’aurait jamais pensé qu’elle pourrait ressentir autre chose qu’un malaise en sa compagnie. Il ne ressemblait en rien au doux et gentil Stefan, qui avait compris d’une certaine manière son enfance terriblement solitaire et l’avait toujours bien accueillie à Meadowland. Elle n’aurait certainement jamais imaginé qu’elle éprouverait à son égard cette puissante attirance qui faisait tressauter son cœur et contractait son estomac de désir. – Pourquoi ne m’avez-vous pas remise à lui ? demanda-t–elle, ayant besoin d’une réponse à la question qui la hantait depuis qu’elle avait descendu l’escalier et entendu Edmond menacer de castrer son beau-père. Elle l’entendit approcher et venir se placer juste derrière elle. Un picotement d’excitation parcourut son échine et, dans un vain sursaut de défense, elle pivota pour lui faire face. Cela, bien sûr, ne fit qu’aggraver les choses. Son souffle se coinça gorge. Il était si… magnifique."

10. La véritable histoire de Noël de Marko Leino
"Nicolas comprit que quelqu’un criait son nom, mais il ignorait qui. Il ouvrit les yeux et essaya de voir où il se trouvait. Était-il au ciel ? Il sentit la chaleur autour de lui et revit la lumière incertaine. Il tenta de lever la tête, mais elle était aussi lourde qu’une pierre. Il renonça et essaya de lever le bras, qui semblait remplacé par une barre de fer, et il n’y parvint pas non plus. Il décida de se contenter de regarder autour de lui sans bouger. Où pouvait-il bien se trouver ? Il n’était pas dans le sauna, en tout cas. Soudain, il se rappela avoir lutté, avec Eemeli dans ses bras, contre les eaux glacées du fleuve."

Et vous, quels sont les 10 phrases tirées de la page 81 de vos 10 dernières lectures ?


Bonne journée à tous !

12 commentaires:

  1. C'est assez drôle de lire des passages comme ça lorsque l'on ne connait pas du tout le livre....Ca oblige à faire marcher son imagination pour inventer le contexte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai, ça peut être intéressant !

      Supprimer
  2. Ohhh Harry Potter!! Juste voir une ligne du livre, ça me donne envie de tous les relire :)

    RépondreSupprimer
  3. Certaines phrases sont ... courtes x)
    Même si on n'est plus vraiment dans la bonne période, ton "La véritable histoire de Noël" m'attire beaucoup ! Je vais probablement me le procurer pour l'hiver prochain ^^

    Tomie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est vrai mais il y a aussi des dialogues !
      J'espère que tu auras l'occasion de le découvrir car c'est un roman superbe !

      Supprimer
  4. Beau TTT! :) La saga de Cora Carmack me fait très envie!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le premier roman reste correct mais le second est vraiment plus agréable !

      Supprimer
  5. 'Harry Potter' et 'La véritable histoire de Noël' sont de pures merveilles.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, deux romans (sagas) qu'il faut découvrir !

      Supprimer
  6. J'ai beaucoup aimé la véritable histoire de Noël !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un roman vraiment féerique malgré les pertes autour du personnages !

      Supprimer