05 novembre 2015

[Livres] Lettres à mon père de Didier Lett


Je remercie Babelio de m'avoir sélectionné et aux éditions Le Robert et Des lettres de m'avoir permis de découvrir ce livre.

Quatrième de couverture : Petite histoire des relations paternelles et filiales à travers la correspondance de personnages célèbres ou anonymes présentée par Didier Lett.
De Mozart à Jean Gabin, en passant par Jules Verne, Franz Kafka ou encore François Truffaut... Découvrez les plus belles lettres de relations paternelles et filiales de personnages célèbres et anonymes.

Ma note : 3,5/5.


Mon avis : Didier Lett a recueilli quelques lettres de personnes connues et nous les transmets avec des informations sur l'auteur.

Bien que dans l'ensemble de ce petit recueil de lettres est intéressant surtout pour certains auteurs comme Gérard de Nerval à son père ou encore Elsa Wolinski à son défunt père, j'ai trouvé que le thème est assez répétitif surtout au niveau de l'argent ou de l'amour. Ces lettres qui mettent en avant des hommes ou enfants ne m'ont pas déplue mais il ne m'a pas plue non plus. Au début, j'ai eu un peu de mal avec la façon dont Didier Lett amis en avant ses lettres en nous fournissant des informations sur les lettres qu'on y retrouve mais, avec le temps, j'ai plutôt trouvé ça important pour nous situer le contexte.

Justement, les lettres se ressemblent par la qualité même si parfois les paroles des auteurs peuvent être crues et dures mais aussi d'une tendresse extra-ordinaire. C'est assez étrange au vu des périodes traitées qui vont du Moyen-Age au XXI ème siècle. L'essentiel à retenir du travail de Didier Lett est la transition sur le temps et la compréhension du temps/siècle.

J'ai trois auteurs dont j'ai eu quelques émotions dont la dernière auteure, Elsa Wolinski, qui parle de son père qui est mort dans l'attentat de Charlie Hebdo. Son écrit est vraiment d'une sensibilité à couper le souffle. Malheureusement, tous les écrits ne sont pas d'une telle qualité et de ressentiment.

Malgré ma petit déception du début, ce recueil que nous offre Didier Lett est sympathique mais ne traite pas assez à fond les lettres qu'il a choisi de nous transmettre.

Citation :
"Je comprends tout ce qu'il peut y avoir de déceptions, de craintes et peut-être de tendresse froissée dans le coeur d'un père ou d'une mère."
De Gérard de Nerval à son père.

Un peu plus :
Genres : biographie, mémoires.
Pages : 124.
Editions : Des lettres - Le robert.
Année : 2015.
Prix : 9,90 €.

Source : livraddict.

1 commentaire:

  1. J'ai vraiment l'impression que "Lettres à mon père" est différent de celui que j'ai lu ("Lettres à mes frères et sœurs"), car j'ai trouvé que les sujets dans les lettres étaient variés, du moins, les relations en elles-même. :) Mais sinon, je te rejoins, c'était une lecture sympathique.

    RépondreSupprimer