27 août 2015

[Livres] Entre mes mains le bonheur se faufile d'Agnès Martin-Lugand


Quatrième de couverture : Depuis l’enfance, Iris a une passion pour la couture. Dessiner des modèles, leur donner vie par la magie du fil et de l’aiguille, voilà ce qui la rend heureuse. Mais ses parents n’ont toujours vu dans ses ambitions qu’un caprice : les chiffons, ce n’est pas « convenable ». Et Iris, la mort dans l’âme, s’est résignée.
Aujourd’hui, la jeune femme étouffe dans son carcan de province, son mari la délaisse, sa vie semble s’être arrêtée. Mais une révélation va pousser Iris à reprendre en main son destin. Dans le tourbillon de Paris, elle va courir le risque de s’ouvrir au monde et faire la rencontre de Marthe, égérie et mentor, troublante et autoritaire…
Portrait d’une femme en quête de son identité, ce roman nous entraîne dans une aventure diabolique dont, comme son héroïne, le lecteur a du mal à se libérer.


Ma note : 4/5.

Mon avis : Iris n'a jamais pu vivre son rêve de couturière et elle apprend lors d'une visite chez ses parents qu'elle avait été admise dans une école qu'elle convoité. Mariée mais solitaire, elle voit une opportunité d'aller sur Paris pour suivre une formation de couturière.
Qu'est-ce que lui réserve ce stage ?
Va-t-elle le faire jusqu'au bout ?

Iris a la trentaine et étouffe dans son travail dans une banque. Son mari, Pierre, ne s'occupe plus d'elle et chaque prétexte est bon pour une énième dispute. Après la découverte pour l'école de couture qui aurait pu la prendre, Iris tente et obtient une place dans une formation de couturière auprès d'un ponte sur Paris. Pierre lui lance un ultimatum qu'elle accepte pour enfin toucher à son rêve même si c'est pour finir comme mère de famille.

L'histoire est plutôt simple. Mais voilà, dès les premières pages, j'ai été happé par le personnage qu'est Iris. Elle est une femme terre à terre qui a besoin de soutien qu'elle n'arrive pas à avoir avec ses proches. Pourtant, au fil des pages et des tourments d'Iris, j'ai deviné quelques réponses aux péripéties sans vraiment le vouloir car malgré tout, tout est possible. Iris m'a marquée par son manque de confiance en elle. J'aurai très bien pu me mettre à sa place mais ça aurait sonné faux.

J'ai compris qu'Iris avait besoin d'évasion et qu'elle le trouvait seulement dans la couture. Son mentor, Marthe, va le distinguer et la mettre sur un piédestal qui mettra Iris mal à l'aise mais elle se prendra quand même au jeu. Mais comme dans chaque histoire, il y a un mâle qui dort et qui n'attend qu'Iris. Gabriel qui est en quelque sorte le fils adoptif de Marthe et il veut Iris mais celle-ci n'est pas prête à se laisser faire à cause de Pierre même si elle ressent des choses pour lui.

Comme vous pouvez vous en doutez, la fin augurera soit que du bien, soit que du mal. Iris a pris des décisions qui mettront certains personnages dans de drôles de situations. L'ensemble que constitue son entourage : Pierre, Marthe et Gabriel auront un rôle à jouer dans ses décisions. Méfiez-vous certains personnages cachent beaucoup de secrets qui pourrait très bien détruite Iris.

"Entres mes mains le bonheur se faufile" est un roman vraiment poignant et met en avant un personnage de haute qualité. Malgré le fait que j'ai découvert pas mal de rebondissement, Agnès Martin-Lugand a une plume des plus agréables et maintiens le lecteur en haleine.

Un peu plus :
Genre : contemporaine.
Pages : 336.
Edition : Michel Lafon.
Année : 2014.
Prix : 16€95.

Source : livraddict.

4 commentaires:

  1. Cette auteure m'attire beaucoup :p J'aimerais un jour la lire :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'hésite surtout pas ! Elle a une plume vraiment intéressante ^^

      Supprimer
  2. Je ne connaissais pas ce roman mais tu m'as donné envie de le découvrir. :) Belles lectures !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère qu'il te plaira quand tu l'auras en main !

      Supprimer