02 juin 2015

[Livres] Commissaire Antoine Marcas, tome 3 : le frère de sang d'Eric Giacometti et de Jacques Ravenne


Quatrième de couverture : Paris, 1355. Un homme est brûlé vif en place publique. Nicolas Flamel assiste à l’exécution : l’horreur ne fait que commencer car celui qui deviendra un célèbre alchimiste est sur le point de plonger dans les terribles révélations d’un livre interdit.
Paris, 2007. Le commissaire franc-maçon Antoine Marcas découvre deux crimes rituels commis par l’un des siens, baptisé le « Frère de Sang ». Un indice le met rapidement sur la piste d’un secret séculaire, entourant le mystère de l’or pur.
De Paris à New York, une course contre la montre s’engage alors entre le serial killer et le policier, autour de deux lieux hautement symboliques, la statue de la Liberté et la tour Eiffel…


Note : 4,5/5.

Mon avis : Deux hommes francs-maçons se font tuer lors d'une tenue dans l'obédience. Marcas les découvre dont celui de son ami. Il se lance alors à la poursuite du tueur entre Paris et New-York en suivant la piste d'un secret. Le récit est entre-coupé sur l'histoire de Nicolas Flamel.

Antoine Marcas est en congé sabbatique depuis sa dernière enquête mais le meurtre de deux frères va lui faire reprendre, en sous-marin, son travail de policier.

Ce troisième tome est un peu plus centré sur le meurtre de frères dans la franc-maçonnerie et de Nicolas Flamel avec la pierre philosophale. D'un côté, on a un récit sur les meurtres avec des points de vus de différentes personnes et l'enquête de Marcas. Et, d'un autre côté, on remonte le temps dans les années 1350 avec Nicolas Flamel et ce qu'il va faire pour protéger un secret. Mais, au centre de tout ça, il y a une organisation qui tient à maintenir le flux de l'or.

Donc, comme vous pouvez le comprendre, l'intrigue tourne autour de l'or mais pas n'importe lequel, l'or alchimique. Voilà, réellement de quoi le roman parle. Le tueur qui est un des descendant du secret n'hésite pas à tuer pour avoir le privilège de découvrir ce secret.

L'enquête d'Antoine Marcas va tourner autour du secret sans réellement comprendre ce que recherche le tueur. Mais, une fois à New-York, il comprend un peu mieux ce secret grâce aux indices que lui a donné son ami après sa mort.

Cette chasse du tueur et du secret est très bien menée car je n'ai pas trouvé qui était le tueur, ce qui est normal quand on a la réponse, et ce fameux secret qui - je trouve - m'a laissée un peu perplexe. Mais au vu de la découverte, à la fin du roman, du personnage qui est le patron de l'organisation, je veux bien comprendre les enjeux de l'or alchimique si elle est découverte.

Giacometti et Ravenne se sont surpassés pour cet opus sur Marcas et l'ont rendu un peu plus humain grâce à son fils qui fait son apparition.

"Le frère de sang" m'a transporté dans un univers que j'ai apprécié car Antoine Marcas se la joue solo ce qui est vraiment un plus. Mais aussi grâce à Nicolas Flamel que je ne connais pas assez. Un tome beaucoup plus sympathique et sa compréhension est très facile.

Un peu plus :
Genre : thriller.
Pages : 560.
Edition : Pocket.
Prix : 8€10.
Année : 2008
Précédent tome : *.

Source : livraddict.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire