13 mai 2015

[Livres - Lecture commune] Orgueil et préjugés de Jane Austen


Quatrième de couverture : Orgueil et préjugés est le plus connu des six romans achevés de Jane Austen. Son histoire, sa question, est en apparence celle d'un mariage: l'héroïne, la vive et ironique Elizabeth Bennett qui n'est pas riche, aimera-t-elle le héros, le riche et orgueilleux Darcy ? Si oui, en sera-t-elle aimée ? Si oui encore, l'épousera-t-elle ? Mais il apparaît clairement qu'il n'y a en fait qu'un héros qui est l'héroïne, et que c'est par elle, en elle et pour elle que tout se passe.


Note : 4/5.

Mon avis : La famille Bennett a cinq jeunes filles dont deux mariables. Lorsque deux bons partis arrivent en ville, leur mère y voit un signe encourageant de faire connaître ses filles. Malheureusement, les filles vont voir leur monde s'écrouler à petit feu entre l'orgueil des hommes et des préjugés pour les femmes.

Elizabeth Bennett est la deuxième fille des Bennett. Elle est jolie. Malheureusement, à cause de son rang et de son éducation, elle a un fort caractère et ne se laisse pas vraiment marcher sur les pieds. Elle est malgré un peu influençable comme la plupart des personnages du roman.

Voilà mon deuxième classique lu et entre nous, je l'ai adoré. Jane Austen a mis en avant une des filles Bennett, Elizabeth, pour se rapprocher au plus près de son titre. Les personnages ont tous un caractère et tempérament différents, ce qui donne un attrait plus ou moins favorable. Mme Bennett est vraiment une mère bizarre. Bien que je comprenne qu'elle veuille marier ses deux premières filles, elle délaisse complètement l'éducation des trois autres filles. Je trouve ça un peu mal vu. La façon dont elle agit comme mère m'a laissé sur les fesses. A croire que c'est elle qui veut se marier. Elle est antipathique et je comprends parfaitement Darcy sur son point de vue sur Mme Bennett. Je ne vais pas critiquer toute la famille mais seulement le comportement de Lydia qui est la troisième fille. Lydia est une vraie peste en soi et elle ne veut que le regard des personnes sur elle. Elle est en réalité d'une jalousie maladive de ses aînées. Du côté de Darcy, il m'a semblé être une personne réfléchie, qui ne cherche pas l'affrontement à moins d'y être contraint. J'ai été heureuse de voir son personnage évolué, même surprise par ses a-côtés. Ailho et moi, on a pensé qu'il a créé sa carapace et son monde pour ne pas souffrir mais aussi pour ne pas qu'on l'atteigne de quelconque manière. C'est assez sain d'esprit malgré le ressenti qu'ont les personnages sur lui. Darcy réussit à marquer des points auprès d'Elizabeth tout le long du roman, ce qui prouve que Darcy veut changer pour elle et d'accepter la famille Bennett.

N'ayant pas vu le film, pour le moment et je risque de l'avoir vu avant la sortie de l'article, l'histoire reste simple, décousue et classique. Elle commence sainement et après quelques chapitres, on comprend déjà les caractères des personnages. Les longueurs ne tardent pas à venir surtout avec les sœurs Bingley. Puis, les péripéties s'ensuivent et ne se ressemblent pas. L'amour est toujours au premier plan mais laisse la place à "l'orgueil et aux préjugés" durant plus des deux tiers du roman. C'est intéressant et lassant à la fois car on comprend vite ce qu'il va se passer une fois qu'on a découvert la véritable intention des personnages. L'histoire autour de Lydia est quand même limite du grotesque et on sait pertinemment ce que cache réellement les intentions de Lydia. Bref, un peu décevant pour cette péripétie.

Le plus intéressant maintenant est l'histoire du jeu du chat et de la souris entre Darcy et Elizabeth. Je vous en parle ! Non, je ne pense pas le faire car ce serai trop long à expliquer. Enfin, non, ça serait vous gâcher le plaisir de lire ce merveilleux roman, sans vous spoiler. Je pense vous en avoir assez dit précédemment.

"Orgueil et préjugés" est un roman qui m'a vraiment plu malgré ses longueurs mais le divertissement des péripéties et des histoires d'amours sont bien mise en avant.

Un peu plus :
Genre : classique.
Pages : 523.
Edition : Milady (romance).
Prix : 7€60.
Date de la première édition : 1980.
Date de la dernière édition : 2015.

Lecture commune avec :

Source : livraddict.

10 commentaires:

  1. J'avais beaucoup aimé aussi ^^ et les longueurs restent supportables !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement mais parfois, j'aurai préféré que ça aille droit au but !

      Supprimer
  2. Si tu as aimé, je te conseille Northanger Abbey ! Si tu aimes la littérature gothique tu devrais adorer. J'adore l'aspect critique et satirique de Jane Austen :)

    RépondreSupprimer
  3. Un classique que je vais lire prochainement, je suis contente de lire du positif surtout que les longueurs ne me font pas tellement peur :3

    RépondreSupprimer
  4. Les classiques ne sont vraiment pas mon genre de prédilection, mais je dois avouer que celui-ci est un des meilleurs que j'ai pu lire :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te comprend mais je testerai d'autres classiques !

      Supprimer
  5. Ton article sur Orgueil et Préjugés de Jane Austen, me confirme l'envie de le lire :) C'est un classique que j'ai hâte de lire :)

    Bonnes lectures

    RépondreSupprimer