02 mai 2015

[Livres] La maison de la nuit, tome 8 : libérée de P. C. et Kristin Cast


/!\ Attention risque de spoiler.

Quatrième de couverture : Enfin libre ! Zoey a trouvé refuge sur l'île de Skye, auprès de la reine Sgiach. Là-bas, elle semble en sécurité... Mais le danger n'est jamais loin : disculpée par le Conseil Supérieur, Neferet a repris sa fonction de Grande Prêtresse de la Maison de la Nuit. Déçue par Kalona, elle invoque les Ténèbres... et décide de se venger elle-même de Zoey. Si elle ne peut pas la tuer, pourquoi ne pas s'en prendre à l'un de ses proches ?


Note : 4/5.

Mon avis : Kalona revient dans son corps après avoir raté sa mission contre Zoé. Il est obligé de servir Neferet malgré sa puissance. Pendant ce temps, Zoé et Stark essaient de se remettre de leur voyage dans l'Au-delà sur l'île de Skye. Lucie tente toujours de découvrir ce qu'elle ressent pour Rephaïm. Mais, la tournure des événements vont mal tourné avec le retour de Neferet dans la Maison de la Nuit.

Le huitième de tome de la saga "La maison de la nuit" met en avant le retrait de Zoé au combat. J'ai bien aimé voir Zoé prendre du recul sur ce qu'elle est, c'est-à-dire une adolescente. Ça remet un peu les choses en place. Les passages avec Starck sont assez mignonne même si je trouve que Zoé a une facilité de tomber dans les bras des hommes.
Le retour de Neferet dans la Maison de la nuit est assez stupéfiant ainsi ce qu'elle réserve aux amis de Zoé et à Zoé. J'ai trouvé qu'on retournait en arrière et que rien n'avait vraiment changé.
J'ai adoré la lutte de Lucie ainsi que le déroulement de ce qui arrive à Rephaïm. Je ne m'attendais pas à la venue de Nys et encore moins à ce qu'elle réserve à Heath.
P. C. et Kristin Cast nous prépare encore des surprises avec un nouvel allié à Neferet.

"Libérée" est un tome sympathique et nous montre une fois encore la force de Lucie.

Un peu plus :
Genres : fantastique, jeunesse.
Pages : 324.
Edition : Pocket (jeunesse).
Année de publication : 2013.
Prix : 15€20.
Précédent tome : *.

Source : livraddict.

2 commentaires:

  1. Je dois avouer que je me suis arrêté au onzième. Je n'ai tout simplement pas pu continuer. Il y a un moment où c'était trop... Vraiment trop. J'espère que tu ne ressentiras pas ça ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te comprends, l'histoire tourne trop en rond et je n'arrive pas à apprécier certaines scènes à leur juste valeur ! Je l'espère aussi :)

      Supprimer