23 mai 2015

[Livres] Georgina Kincaid, tome 1 : Succubus blues de Richelle Mead


Quatrième de couverture : Georgina Kincaid est succube a Seattle. A priori un choix de carrière plutôt sympa : la jeunesse éternelle, l'apparence de son choix, une garde-robe top-niveau et des hommes prêts à tout pour un simple effleurement. Pourtant, sa vie n'est pas si glamour : pas moyen de décrocher un rancard potable sans mettre en péril l'âme de l'heureux élu. Heureusement, elle est libraire, et son travail la passionne! Livres à l'œil, moka blanc à volonté... et la possibilité d'approcher le beau Seth Mortensen, un écrivain irrésistible qu'elle rêve - mais s'interdit - de mettre dans son lit. Mais les fantasmes devront attendre. Quelqu'un s'est mis en tête de jouer les justiciers dans la communauté des anges et démons. Bien malgré elle, Georgina est propulsée au cœur de la tourmente. Et pour une fois, ses sortilèges sexy et sa langue bien pendue ne lui seront d'aucun secours.



Note : 3,5/5.

Mon avis : Georgina Kincaid est une succube. A cause de ce qu'elle est et de son apparence, elle attire le hommes. Les bons comme les mauvais. Alors que son auteur préféré, Seth Mortensen, est en ville pour faire une séance de dédicace, elle va voir sa vie basculer. Une ombre rôde dans son dos ainsi que ses amis.
Georgina découvrira-t'elle qui se cache derrière cette ombre ?
Fera-t-elle le bon choix au moment venu ?

Georgina fait partie de la population sombre de Seatle. Elle est une succube depuis déjà quelques décennies. Elle est directrice adjointe dans une librairie. Son vrai patron, Jérôme, est un archidémon et gère la ville de Seatle de tous les êtres surnaturels. Georgina a trois vrais amis : Hugh, un démon, Cody et Peter, deux vampires. Elle vit seul avec son chat, Aubrey. Bien qu'elle essaie de rester loin des hommes biens pour ne pas voler leurs énergies, elle va devoir faire face à deux hommes qui sont bien sur tout rapport, Seth Mortensen, son auteur préféré et Roman, un homme qui lui sauve la mise face à son patron de la librairie, Warren.

J'ai trouvé ce premier tome intéressant, sans me plaire et me satisfaire complètement. Le roman est bien tourné. Toutefois, l'histoire est parfois trop prévisible. Je ne sais pas si c'était le but de Richelle Mead. Du coup, j'ai été déçu de découvrir rapidement la personne qui en veut aux immortels.

Durant le roman, Richelle Mead nous donne des indices sans trop en donner. Elle nous lance dans des pistes qui d'après moi était bien trop facile à élucider. Une fois que tous les personnages sont en action, j'ai pris un main plaisir à douter sur deux personnages mais un plus que l'autre.

Sachant que Georgina est une succube, ça ne m'a pas surpris de lire les scènes de sexe que nous livre Richelle Mead avec parcimonie. Car, oui, pour l'avancer du méchant, il fallait bien combler le désir de la succube pour qu'elle reste pimpante. Cela ne m'a pas dérangé, au contraire, j'ai eu un aperçu de ce que ressent Georgina dans ses moments, même si c'est étrange.

La phase "recherche" de Georgina est marrante. Elle se tourne vers une personne de confiance sans se douter de ce qu'il sait réellement et ce qu'il dévoile. Même l'ami de Jérôme est stupéfiant. Il est l'inverse de Jérôme ce qui apporte une petite fraîcheur dans ce duo improbable.

"Succubus blues" retrace le parcours de Georgina, passé et présent. Un tome sans trop de panache. Il est bien à lire si on aime le côté surnaturel et quelque peu policier.

Citation :
"J’avais entendu parler d’humains dont la route avait croisé celle d’un ange et les témoins évoquaient tous la paix et la beauté ressenties dans de tels moments. Je n’y avais jamais réfléchi, mais au fil des minutes, la douleur dans ma poitrine s’atténua et je me calmai."

Un peu plus :
Genre : bit-lit.
Pages : 512.
Edition : Milady.
Prix : 8€20.
Année de dernière publication : 2011.

Source : livraddict.

2 commentaires:

  1. J'aime bien cette saga mais j'ai préféré Vampire académy !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je m'y laisserai bien tenté prochainement ^^

      Supprimer