17 mai 2015

[Livres] Friday Harbor, tome 2 : le secret de Dream Lake de Lisa Kleypas


Quatrième de couverture : Quand on a grandi entre deux parents alcooliques, on apprend à ne rien attendre de la vie. Devenu adulte, Alex Nolan est lui-même tombé sous le joug de l'alcool. Il boit pour se convaincre que son récent divorce ne l'a pas atteint. Que rien de saurait l'atteindre. Ni personne... sauf la jolie Zoë, qui officie aux fourneaux de l'auberge de Friday Harbor. Son exquise douceur lui fait entrevoir de dangereux mirages. Mais plus elle l'enchante, plus il la repousse. Pour qu'Alex guérisse enfin de ses blessures, il faudrait l'intervention d'une force surnaturelle. Ou peut être un fantôme. Le fantôme de Dream Lake ...


Note : 5/5.

Mon avis : Alex est le plus jeune des frères Nolan. Il n'a pas eu la chance que ses frères ont eu. Il est divorcé depuis peu et sombre dans l'alcoolisme. La douce Zoë, qui est aussi divorcée, se contente de suivre sa route dans une auberge en s'occupant de la cuisine. Lorsque les deux êtres se rencontrent, ils vont devoir faire face avec force à leurs sentiments. Mais, un invité surprise va rendre cet idylle plus complexe ... ou pas.

Alex a du vivre aux côtés de ses parents alcooliques quand ses frères et sa sœur sont partis. Il a du faire face à ce couple qui ne lui a rien donné à part l'amour de l'alcool. Il est menuisier, même le meilleur de l'île. Il a été marié à Darcy qui lui a tout pris après leur divorce. Il adore travailler sur la maison de son frère à Rainshadow Road où il va être suivi de très près par un fantôme, Tom, qui ne sait pas qui il est. Ce dernier va s'attacher à Alex sans aucune raison apparente et va le hanter car Alex peut le voir et l'entendre.
Zoë est une jeune femme qui a divorcé de son mari car il a compris trop tard qu'il était gay. Depuis ce temps, Zoë vit reclus dans l'auberge de sa cousine, Justine. Elle ressemble à une pin-up. Elle n'a pas eu une enfance facile. Sa mère est partie quand elle était encore un bébé et son père l'a abandonné chez sa grand-mère, Emma. Malgré cela, elle a grandi grâce à l'amour d'Emma et de son plaisir pour la cuisine. Quand elle apprend qu'Emma est mal en point, elle va tout faire pour prendre soin d'elle à son tour.

Comment ne pas tomber amoureuse de cette histoire qui est encore plus magique que le précédent tome. Alex est aussi taciturne que Zoë est joyeuse. Alex va vite comprendre son attirance pour Zoë et la façon dont il veut la protéger de lui est mignonne car il se prive en même temps du bonheur d'être avec une personne qui peut l'aimer. Dans le roman, on passe par tous les stades de sentiments, du désespoir au soulagement jusqu'à l'oubli au bonheur. Certes, ça fait beaucoup pour un roman mais deux personnages aussi complexes et sympathiques, on ne peut qu'adhérer. Le fantôme et la grand-mère vont faire parti de l'histoire qui va rapprocher Zoë et Alex mais aussi leur faire comprendre leur peur la plus profonde. Zoë et Alex ont tous les deux un don qui va leur rendre service.

Lisa Kleypas réussit une fois de plus à allier magie et romance à la perfection. Je ne suis pas seulement tomber amoureuse de l'histoire mais de l'ensemble du concept. L'écriture, le dialogue, le passé, le présent, ... Elle marie avec parcimonie toutes ses compétences qui font du roman un régal de rêverie. Elle lie les deux romans entre eux avec élégance sans trop en faire.

"Le secret de Dream Lake" est fascinant. Le roman recèle autant de magie que dans le premier tome. C'est un plaisir de pouvoir comprendre les personnages avec leurs malheurs et leurs bonheurs. Un véritable coup de coeur pour ce deuxième tome qui a réussi à quasiment me faire pleurer.

Citations :
"Ce gâteau a le goût de l'amour que tu es capable de donner. La douceur est toujours là."
Emma à Zoë.
"Parfois on pouvait aider les gens, les sauver. Parfois on ne pouvait pas. Eux seuls avaient le pouvoir d'agir."
Penser de Zoë.

Un peu plus :
Genres : contemporaine, romance.
Pages : 342.
Edition : J'ai lu (promesses).
Prix : 6€95.
Année : 2013.

Source : livraddict.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire