30 mai 2015

[Livres] Eighty days, tome 2 : 80 notes de bleu de Vina Jackson


/!\ Attention risque de spoiler.

Quatrième de couverture : Summer a intégré un prestigieux orchestre new-yorkais. Sa carrière de violoniste décolle. Mais à nouvelle ville et nouveaux succès, nouvelles tentations. La jeune femme cède une nouvelle fois aux attraits d’un monde sensuel et dangereux qu’elle croyait avoir laissé derrière elle. Dominik, le séduisant professeur de littérature rencontré à Londres, la rejoint à New York. Mais bien qu’il tente de la protéger de ses pulsions vénéneuses, ses propres passions risquent de les détruire tous les deux…
Grisante, charnelle et audacieuse : une histoire d’amour qui vous laisse le souffle court.


Note : 2/5.

Mon avis : Summer, qui est de nouveau avec Dominik, se pose des questions sur leur relation longue distance. Tandis que de son côté, Dominik se pose des questions sur l'avenir et ses penchants sexuels.

Summer est violoniste à New-York. Elle a intégré un orchestre peu de temps avant la fin du premier tome.
Dominik est professeur dans une université à Londres. Malgré son penchant pour les livres, il est un dominant dans sa vie sexuelle.

Nous retrouvons l'histoire quasiment au même moment où nous avons quitté Dominik et Summer, c'est à dire à la fin du premier tome. Ce qui est plutôt plaisant. Malheureusement, cela n'a pas duré longtemps. Je n'ai pas réussi à me satisfaire des personnages même les secondaires comme Lauralynn.

Quand je relis la quatrième de couverture, je m'attends vraiment à quelque chose bien ou que l'intrigue va être géniale. Eh bien non, j'ai eu tout faux. D'une part, il n'y a pas d'intrigue et d'autres part les personnages se perdent dans un passé/présent/futur incohérent.

J'aurai pu ne pas le finir tellement le roman était ennuyeux mais je n'arrive jamais à arrêter un livre même s'il ne me plaît pas. Bien malgré moi, j'ai continué en espérant que tout va s'arranger et que quelque chose de croustillant m'attendait. Il n'y en a pas eu.

On n'a de long en large et de travers les décisions que prennent Summer et Dominik. Soit pour se réunir, soit pour se fuir. Les auteurs jouent avec leurs personnages sans vraiment me donner envie de les connaître d'avantage. Elle perd le principal du livre qui est la romance, érotique soit, mais de la romance. Je ne l'ai pas trouvé car les personnages ne sont finalement pas un couple. Et ça, on le comprend dès le début. De même pour quasiment toutes les scènes, je savais ce qui allait forcément et inévitablement se produire.

"80 notes de bleu" est décevant et tourne les personnages dans un ridicule sans nom. Je suis quelque peu déçue par les auteurs.

Un peu plus :
Genres : érotisme, romance.
Pages : 416 ou 432.
Edition : Milady ou Le livre de poche.
Prix : 15€90 ou 7€10.
Année : 2013, 2014.
Eighty days, tome 1 : 80 notes de jaune

Source : livraddict.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire