23 avril 2015

[Livres] Le samouraï de David Kirk


Quatrième de couverture : Le rêve de Bennosuke, 13 ans, est de devenir un grand guerrier, à l’instar de son père : l’un des Samouraïs les plus craints et les plus respectés du Japon. Mais il doit d’abord se montrer digne de cet héritage. La voie du sabre est faite de sang, de vengeance, d’héroïsme. Le jeune garçon l’apprendra, parfois à ses dépens, avant de remettre en question des siècles de tradition : pourquoi un samouraï devrait-il préférer la mort au déshonneur ? Quel prix devra-t- il payer pour entrer dans l’Histoire sous le nom de Musashi Miyamoto ?


Note : 3/5.

Mon avis : Un enfant, Bennosuke, veut devenir samouraï comme son père. Sur sa route, il va rencontrer des obstacles auxquels il ne s'était pas attendu et qui risquerai de le mettre dans des situations compromettantes.
Bennosuke réussira-t-il à devenir samouraï ?

Bennosuke a treize ans quand ses chances de devenir samouraï arrivent. Il a vécu pendant huit ans sans son père parti après que sa femme soit morte. Il a été élevé par son oncle, Dorinbo, et appris les règles de samouraï avec son autre oncle. Il est craint des villageois à cause de sa maladie qu'il a eu enfant.

Ce roman est un tournant dans la vie de Bennosuke, un enfant qui est rempli de haine après avoir appris la vérité sur son passé. On découvre qui est Bennosuke, un enfant qui a perdu sa mère dans un tremblement de terre. Quand la vérité éclate sur les réelles raisons de la mort de sa mère, il va s'entraîner aussi durement qu'il le peut pour devenir un samouraï.
Cette partie est assez simple surtout qu'on a l'avis de Bennosuke. L'histoire continue mais Bennosuke est rempli de haine puis quand son oncle, Dorinbo, se fait attaquer par un samouraï, il est rempli de rage qu'il ne peut contenir. Il tue alors une première personne.
L'histoire ne s'arrête pas là et continuera. Bennosuke va agir pour venger la mort cruel par seppuku de son père.
Je ne pourrais pas vraiment me satisfaire d'une telle histoire. La vengeance d'un enfant de treize ans et sa monté en puissance dans le crime. Car c'est ce que c'est. Mais, derrière cette histoire, se cache le culte du seppuku que tous les samouraï connaît. David Kirk a mis en avant durant tout le roman la vivacité de la mort. La raison, le comment, le pourquoi de se suicider par l'acte du seppuku. Mais aussi, ce que ça engendre quand ce n'est pas respecté. L'auteur a transmis ce savoir-faire ancestral dans son roman. Pour ma part, il m'a manqué la partie cérémonieuse de certains savoirs. Le principal message est passé avec énormément de questionnement de la part de Bennosuke. Peut-être, un peu trop.

"Le samouraï" est plutôt un roman sur la guerre et la façon de mourir dignement. L'histoire reste attractive mais des passages sont vraiment long.

Citations :
"Mais qu’était une victoire sans sacrifices ? Une fleur sans parfum, rien de plus."
Penser de Munisai.

"Il arrive parfois qu’un infime détail dévie le cours de l’histoire. Qu’une simple goutte de pluie, poussée par un coup de vent inattendu, vienne à tomber dans l’œil d’un capitaine de vaisseau, celui-ci, en clignant des paupières, manquera d’apercevoir le récif qui émerge un peu plus loin, condamnant tout son équipage à périr dans les abysses sous-marins. Ce qui remonta de la gorge d’Arima n’était rien de plus qu’une boule de phlegme verdâtre, mais elle n’en fut pas moins l’étincelle qui fit flamber la rage de Bennosuke."
Penser de Bennosuke.

"Un ultime sacrifice aussi pur que dénué de sens. Qu’ils soient vertueux ou pleins de vices, les montagnes perdraient le souvenir de ces hommes aussi vite que la vapeur oubliait le mouvement de l’onde."
Penser de Bennosuke.

Un peu plus :
Genres : aventure, historique.
Pages : 414.
Edition : Albin Michel.
Prix : 21€50.
Année : 2014.

Source : allociné.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire