29 avril 2015

[Films] #02

Bonjour les loulous !


Je vous propose de découvrir deux films : "Kingsman : service secret" de Matthew Vaughn ainsi que "The woodsman" de Nicole Kassel. Voici mes avis :


Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs.


Synopsis : KINGSMAN, l’élite du renseignement britannique en costumes trois pièces, est à la recherche de sang neuf. Pour recruter leur nouvel agent secret, elle doit faire subir un entrainement de haut vol à de jeunes privilégiés aspirant au job rêvé. L’un d’eux semble être le candidat « imparfaitement idéal » : un jeune homme impertinent de la banlieue londonienne nommé Eggsy. Ces super-espions parviendront-ils à contrer la terrible menace que fait peser sur le monde l’esprit torturé du criminel Richmond Valentine, génie de la technologie ?

Note : 4/5.

Mon avis : une élite de personnes britanniques font parti du "Kingsman", un service secret. Après le meurtre d'un des leurs, les "Kingsman" recrute. C'est alors que Galahad se rapproche d'Eggsy dont son père est mort en mission. Eggsy va donc être formé pour qu'il soit choisi entre plusieurs candidats. Durant que les candidats s'entraînent, les "Kingsman" risquent d'être démasqué par Valentine, un homme puissant.

Voilà un film très sanglant avec plein d'effets spéciaux, de combats et j'en passe. Malgré cela, "Kingsman" met en avant une sélection très rude pour des futurs soldats d'un genre nouveau. Gentleman jusqu'au bout des ongles, voilà ce qu'on voit quand on comprend à quoi sert cette élite. Étrangement, pour casser un peu le mythe de gentleman, un jeune homme des bas quartiers est choisi.
Une mise de position qui étonne étant donné le style des autres recrues. Mais comme il le comprend très vite, il est plus qu'à sa place dans le recrutement.
Par contre, l'entrée du méchant est bien mise en avant mais j'ai eu du mal à comprendre pourquoi il veut faire ce qu'il fait. Bref, c'est quand même un personnage intéressant.
Le film dégage de l'humour, bien placé, mais aussi la difficulté de ne pas avoir eu de figure paternelle et des sujets de société actuels.

Colin Firth et Samuel L. Jackson m'ont énormément étonné. Ils sont terribles dans le film et j'ai adoré.

"Kingsman : service secret" est un film bourré d'action mais c'est grâce à l'apprentissage de nouveaux éléments qu'on comprend réellement les enjeux de ce service secret.

Un peu plus :
Avec : Colin Firth, Samuel L. Jackson, Taron Egerton, ...
Genres : action, espionnage.
Durée : 2h09.
Année de production : 2015

Source : allociné.

****


Synopsis : Après douze années de prison pour pédophilie, Walter revient dans sa ville natale pour commencer une vie nouvelle. Il s'installe dans un appartement en face d'une école primaire et décroche un job dans une scierie. Note d'espoir dans la solitude des jours, il y rencontre Vickie, une femme au franc parler qui refuse de le juger à la lueur de son passé.
Mais on n'échappe pas à sa part d'ombre. Walter a perdu tout contact avec une sœur qui désormais le fuit et vit dans la peur que ses collègues ne découvrent un jour son véritable passé. Harcelé par un détective qui soupçonne quelque lourd secret, Walter doit lutter contre ses anciens démons qui se réveillent lorsqu'il se lie d'amitié avec une jeune fille rencontrée dans un parc...

Note : 3/5.

Mon avis : Walter a fait douze ans de prison pour pédophilie. Il a trouvé un travail grâce à un ami de son père et un logement en face d'une école. Walter doit faire face à ses démons grâce à un psy et un policier qui ne voit que ce qu'il veut voir. Il va faire la rencontre d'une femme, Vickie, qui va chambouler sa vie et l'aider.

Ce film nous parle des problèmes d'un pédophile qui essaie de s'en sortir. Walter qui est sorti de prison doit reprendre sa vie en main mais sous la surveillance d'un psy et d'un policier. Il va vite comprendre que c'est plus difficile à cause de l'école en face de chez lui et des enfants qu'il voit partout (bus, centre commercial).

J'ai trouvé que le film était bien traité mais manque de subtilité ou de profondeur à certains moments. J'ai remarqué que même si on essaie de s'en sortir, on n'y arrive pas totalement à cause de personnes qui vous prennent pour un monstre. Certes ce genre de personnes ne devrait pas exister mais malheureusement ils existent et on doit faire avec. Après, le problème de la pédophilie, qui pour ma part est une sorte de maladie, doit être soignée et suivie plus sévèrement.

Dans le film, on va découvrir le profil de Walter sur les enfants ainsi que son regard. Grâce à une enfant et Vickie, il va faire son possible pour ne pas retomber dans les bras de ses démons. Ça m'a fait du mal de voir un enfant parler avec Walter de ce qu'elle sait sur les intentions de Walter envers elle. C'est stupéfiant et alarmant.

Au moment où j'écris cette article (le 8 avril 2015), on entend à la télévision des professeurs, instituteurs, ... qui ont fait du mal à des enfants. Je ne suis pas inhumaine mais je pense que ces personnes qui se savent susceptibles à faire du mal devraient changer de métier ou s'éloigner d'enfants afin de voir un médecin. Malheureusement, quand on découvre la vérité, on en fait toute une apologie. Mais on ne peut pas changer les personnes à part s'ils veulent être aidé ... Ou bien enfermé. Combien de personnes de votre entourage, de votre famille, peuvent avoir cette maladie et n'en parlent pas ? Combien de personnes ont été traumatisées et qui ne parlent pas de ce qu'il leur est arrivé ? C'est un sujet de société qui n'aboutira jamais à quelque chose de permanent car le gouvernement ne sait pas comment endiguer cette maladie.

"The woodsman" est un film touchant sur la pédophilie. Je ne l'ai pas vraiment aimé à cause du manque de profondeur.

Un peu plus :
Avec : Kevin Bacon, Yasiin Bey, Eve, ...
Genre : drame.
Durée : 1h27.
Année : 2003.

Source : allociné.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire