18 mars 2015

[Livres] Le fils de la perdition de Christophe Bec et Andréa Mutti


Quatrième de couverture : La vie de Perkis Sambatan bascule le jour où une jeune femme enceinte se jette sous les roues de la rame de métro qu'il conduit.
Traumatisé par cet événement, Perkis mène son enquête et découvre que la jeune femme était persuadée de porter dans son ventre l'Antéchrist, et que son geste de désespoir permettrait de sauver l'Humanité.
Mais est-ce la terrible réalité ou les divagations d'une illuminée ?
Toujours est-il que, depuis ce suicide, Perkis perçoit les signes annonciateurs d'une future Apocalypse.


Note : 3,5/5.

Mon avis : Un conducteur de métro, Perkis, est victime d'un suicide d'une femme sur sa ligne. Il va découvrir que des signes démoniaques sont entré en action comme étant l'arrivée de l’Antéchrist.
Perkis sera-t-il faire face aux signes ?

Cette bande-dessinée est assez réaliste et l'histoire autour de l'Antéchrist est vraiment surprenante. L'histoire autour de Perkis va le rendre quasiment fou. Même avec de la lucidité, les planches nous montre le monde entier qui est en proie à une guerre. Les suicides, les attentats et j'en passe sont omniprésents. Perkis va jouer son rôle jusqu'au bout après la mort de cette femme sur la voie de métro.

Les dessins sont assez bien présenté. Je trouve dommage que les visages ne soient pas mieux mis en avant.

"Le fils de la perdition" est agréable et il met en avant l'arrivé d'un désastre.

Un peu plus :
Genre : bande-dessinée.
Pages : 85.
EditionSoleil.
Prix : 16€95.
Année : 2013.

Source : livraddict.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire