07 septembre 2014

[Livres] M. Pénombre, libraire ouvert jour et nuit de Robin Sloan

Genre : aventure, contemporaine.
Edition : Michel Lafont.
Note : 3,5/5.

Quatrième de couverture : Quand Clay Jannon est embauché dans la librairie de l'étrange M. Pénombre, il découvre un lieu aussi insolite que son propriétaire, et fréquenté par les membres d'un drôle de club de lecture. Ceux-ci débarquent toujours en pleine nuit pour emprunter l'un des très poussiéreux volumes relégués au fond de la boutique. Volumes que M. Pénombre a formellement interdit à son nouvel employé de consulter. Clay finit pourtant par succomber à sa curiosité et découvre que ces livres sont tous écrits en code. Quelle obscure révélation renferment-ils? Cédant à l'appel du mystère, Clay s'attaque à "l'énigme du Fondateur" avec l'aide de son colocataire, de son meilleur ami et de son amoureuse, ingénieure prodige chez Google.
Les quatre amis se lancent alors dans une quête qui les mènera bien au-delà des murs de la petite librairie. De San Francisco à New York, ils se trouveront aux prises avec une société occulte d'érudits légèrement allumés, un codex indéchiffrable, un génial typographe du XVe siècle et, qui sait, le secret de l'immortalité...

Mon avis : Clay Jannon, jeune chômeur, trouve un emploi dans la librairie de M. Pénombre. Il découvre rapidement que les membres d'une certaine catégorie de personnes vienne seulement pour les livres des fonds du fond. Quand il découvre que les livres de cette partie de la librairie sont codé, il se lance alors dans leur décryptage mais à sa façon.
Clay, jeune et téméraire, se lance dans la reproduction virtuelle de la librairie et de se que les personnes empruntent dans le fond du fond. Avec l'aide de Neel, son meilleur ami, et une jeune femme, Kat, qu'il rencontrera dans la librairie, il trouvera toute l'aide pour décodé l'énigme du fondateur.
Quand j'ai lu la quatrième de couverture, j'étais convaincu que le livre recelé quelque chose de plus. Qu'on nous donnerai un peu du code pour nous le faire déchiffrer. Mais non, pas du tout ! J'ai suivi le récit de Clay, au début, d'un œil lointain car il y a beaucoup de description qui m'ont lassé. Ensuite, quand j'ai découvert ce que cacher Pénombre, je n'ai pas lâché le livre. En fait, si je l'ai lâché, à cause de la fatigue. La première découverte est juste irréaliste mais la deuxième, vraiment. Franchement, je ne m'attendais pas à ça. Je suis bien resté sur les fesses. Je me suis dis : "Tout ça pour ça, franchement, c'est nul. C'est quoi ce code." Bref, vous l'avez sans doute compris m'attendais à une fin phénoménale. L'auteur a réussi son coups pour m'avoir  fait alleter pour découvrir le fin mot de l'histoire mais entre nous, je préfère un Dan Brown qui est mieux construit et plus réaliste.
Un livre qui se laisse lire et se met au numérique durant de nombreuses pages. Un thème bien choisi mais reste invisible.

Source : Livraddict.

4 commentaires:

  1. D'un côté le résumé me tente bien, ta chronique aussi, mais si c'est pour avoir une fin pourrie de chez pourrie je pense passer mon tour :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La fin n'est pas vraiment pourri mais j'aurai préféré une autre fin, un peu plus plaisante !

      Supprimer
  2. Ce livre me tentait pas mal, je dois avouer que maintenant mon enthousiasme retombe quelque peu ^^
    je vais essayer de le trouver en bibliothèque ou en occas je pense :3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il vaut mieux le trouver un bibliothèque après si il t'a plu, tu pourras toujours l'acheter en occas ou pas ...

      Supprimer