29 septembre 2014

[Livres] Drew Fable, tome 1 : une semaine avec lui de Monica Murphy

Genre : romance.
Edition : Milady.
Note : 4/5.

Quatrième de couverture : Fable travaille d'arrache-pied pour gagner son indépendance, tout en élevant son petit frère. Sa réputation de fille facile lui vaut d'enchaîner les aventures sans lendemain, ce qui arrange bien les affaires de Drew, le meilleur joueur de l'équipe de football de la fac. Alors qu'il s apprête à passer une semaine dans sa famille au passé tourmenté, il lui propose, moyennant finance, d'incarner sa petite amie. Fable ne demande pas mieux que d'entrer dans la peau du personnage. Si seulement cette parenthèse pouvait s'éterniser...

Mon avis : Drew est un étudiant et il propose un travail à une jeune femme, Fable, qui a la réputation d’être une fille facile. Il lui donne trois milles dollars en échange de sept jours pour qu’elle puisse jouer le rôle de sa petite amie. Fable accepte car elle doit s’occuper de son frère. Elle va découvrir que Drew cache un lourd secret.
Leur rapprochement va-t-il aider Drew à se sentir mieux ?
Drew est un jeune homme de vingt et un ans. Il est étudiant et joue au football. Il cache un lourd secret qu’il traîne depuis quelques années. Il se retourne sur Fable, une jeune femme de vingt ans qui travaille pour aider sa famille. Drew veut qu’elle l’aide à supporter sa famille. Fable accepte l’offre et l’aide dans ce périple.
Ce premier tome promet un voyage intéressant entre Fable et Drew. Un simple travail dans lequel les personnages nous donnent à leur tour leurs impressions et leurs sentiments, bien que prévisible – j’ai quasiment tout deviné depuis le début. Cette romance est à la fois palpitante et décevante. J’ai trouvé que ça ressemblé quelques fois à « 50 nuances de Grey » d’E. L. James, pour l’intrigue principale mais reste néanmoins soft – je vous rassure.
Je l’ai trouvé trop court. On en parle de la fin, franchement, je me sens frustré ! Je ne m’attendais pas à une fin pareille. J’ai hâte de lire le second tome.
Un livre prévisible mais qui se laisse lire même happé.

Citation :
« Ça ne fonctionne pas. Je n’arrive pas à arrêter de pense à elle, à ce que je ressentais en la tenant dans mes bras, à son goût toujours sur mes lèvres. Je ne pense jamais comme ça. Il y a longtemps que j’ai verrouillé toutes ces émotions inutiles au fond de moi et je refuse de les laisser sortir. Ça ne sert à rien. La plupart du temps, je suis comme un robot. Je me mets en mouvement et je vis ma vie un jour après l’autre. » Pensé de Drew.


Source : LivrAddict.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire