27 août 2014

[Films] La couleur des sentiments de Tate Taylor

Avec : Emma Stone, Jessica Chastain, Viola Davis, ...
Genre : drame.
Note : 5/5.

Synopsis : Dans la petite ville de Jackson, Mississippi, durant les années 60, trois femmes que tout devait opposer vont nouer une incroyable amitié. Elles sont liées par un projet secret qui les met toutes en danger, l’écriture d’un livre qui remet en cause les conventions sociales les plus sensibles de leur époque. De cette alliance improbable va naître une solidarité extraordinaire. À travers leur engagement, chacune va trouver le courage de bouleverser l’ordre établi, et d’affronter tous les habitants de la ville qui refusent le vent du changement...

Mon avis : On se retrouve dans les années 60. Une femme, Skeeter, revient après ses études. Elle se trouve un travail dans le journal de son village et envisage d'écrire un livre sur les femmes de couleurs noires qui ont pour travail d'être des domestiques. Ces femmes doivent raconté ce qu'elles subissent avec les blancs. Skeeter doit elle aussi raconte son histoire avec la domestique qui l'a élevé. Elle aura du mal à trouver des personnes qui veulent parler.
Une histoire qui peut paraître un peu ennuyeuse nous emmène dans les boyaux d'une ville de personnes assez riches qui peuvent avoir des domestiques noirs (dans le cas actuel). Skeeter qui revient parce que sa mère est malade et qu'elle veut devenir journaliste ou écrivaine à envie d'écrire un livre sur la vie des domestiques après avoir vu ses amies se comporter comme des peaux de vaches avec ses femmes de couleurs. Le film nous est conté par un personnage du film, Aibileen. Elle nous raconte un pan de son histoire ainsi que celle de ses amis durant la ségrégation ainsi que leurs travaillent chez les blancs. Minny, son amie, a aussi une grande part d'action sur ce livre et sur ce qu'elle nous livre. On s'aperçoit rapidement que leurs vies sont loin d'être aussi glorieuse que ça.
Le film est sorti en 2011 et c'est maintenant que je le regarde. Pour tout vous dire, j'avais peur de le regarder. J'avais essayé de le regardé en 2012 mais je n'ai pas réussi. Je pense qu'avec le recul, j'ai bien fait d'attendre. J'ai finit en larmes malgré moi. L'histoire que raconte Aibileen est tout simplement affreux. Heureusement, il y a avait des notes d'humour car le sujet envoie du lourd. La vie de ses bourgeoise est à vomir. Je pense, qu'à l'époque, on préférait montré patte blanche que de bien s'entendre avec sa domestique. Le moment où Skeeter apprend la vérité sur la domestique qui l'a élevé, c'est une chute libre en avant. Je me suis sentie mal à l'aise. 
Comment pouvait-on faire ça à une femme qui a t'en donné à une famille ?
J'ai trouvé ça monstrueux. Mais parfois, une histoire finit bien comme celle de Minny. Le plus dure est à la fin, dire enfin à une personne ce qu'on pense d'elle-même si le prix à payer est la perte de son travail. C'est la phrase importante à retenir :
"You is kind,
you is smart,
you is important."
De Aibileen à des enfants.
Ce film est juste incroyable. On le regarde pour ce qu'il est et non une image. Même si ce n'est qu'une fiction, je trouve le film authentique, émouvant. A regarder au plus vite !

Source : Allociné.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire