07 juin 2014

[Livres] Séquestrée de Chevy Stevens

Genre : thriller.
Edition : Pocket.
Note : 4,75/5.

Quatrième de couverture :Ce dimanche-là, Annie, agent immobilier de 32 ans, avait prévu de vendre une maison grâce à une journée portes ouvertes. Mais son dernier client, un homme qui prétend s'appeler David, la fait monter de force dans sa camionnette. Annie vient d'être enlevée. Son ravisseur l'emmène au cœur de la forêt et l'emprisonne dans une cabane. Son calvaire va commencer...

Mon avis : Annie, agent immobilier, se fait kidnapper lors d'une journée porte ouverte. Elle va nous raconter pendant vingt-six séances chez son psy comment s'est déroulé son enlèvement, sa séquestration, sa libération et son retour à la vie normale.
A la fois anxieuse et mortifié, Annie nus raconte son calvaire et comment elle réapprend à vivre avec sa famille et ses amis les plus proches. Le discours est à la fois proche du suicide mais Chevy Stevens arrive à nous mettre les formes.
Je ne peux pas dire que j'ai adoré ce livre au vu du thriller mais en tout cas, le roman nous tient en haleine. Elle arrive à nous faire ressentir ce que vit Annie et la terreur qu'elle a. J'ai bien aimé la façon dont Chevy a écrit son roman, c'est la première fois où je suis un peu dépaysé. Annie raconte son histoire au compte goutte et parle vraiment de tout. Le psychiatre est l'élément effacé du roman. On n'a jamais l'avis du psy et on ne sait pas ce qu'elle pense. Le policier qui s'occupe de l'enquête d'Annie, Gary, au début, je le trouvais louche mais au fur et à mesure de l'avancé de l'enquête, j'ai découvert qui il était réellement. Sa mère, son beau-père, son ancien petit-ami ainsi que sa meilleure amie m'ont paru assez déstabilisant mais ils ne veulent que le bien d'Annie, enfin presque. (Je ne vous dévoile rien, c'est tellement amusant de trouver le véritable coupable.)
Annie a quand même beaucoup de force est un vrai caractère. Même si elle a du mal à reprendre pied - ce qui est compréhensible - nous emmène dans les entrailles de son esprit.
Un livre à la fois haletant et passionnant, Chevy nous monte un décor sur fond d'enlèvement et de sévices quotidiens. La survie n'a pas de prix, c'est ce que va raconter Annie à son psychiatre.


Citation :
Et puis on se dit au revoir, ils retournent à leur vie normale et je recommence à en vouloir à la terre entière. Je les hais tous de ne pas souffrir autant que moi, d'être heureux. Et je me déteste de les haïr.
Source : LivrAddict.

4 commentaires:

  1. coucou
    j'ai eu la même impression concernant Gary, j'ai eu du mal au début puis je l'ai trouvé très attachant. ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut !
      Effectivement, Gary était un peu louche mais après il a été un vrai ange avec Annie.

      Supprimer
  2. Ton avis me donne très envie de découvrir ce thriller !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en suis très ravie ! Il est vraiment pas mal :)

      Supprimer