23 avril 2014

[Livres] Beautiful bastard, tome 02 : Beautiful stranger de Christina Lauren

Genres : érotisme, romance.
Note : 4/5.

Quatrième de couverture : Pour échapper à son ex qui l'a trompée, Sara Dillon, une jeune prodige de la finance, a emménagé à New York City et cherche un peu d'action mais pas de relation. Faire la connaissance de l'irrésistible britannique dans un club n'aurait dû être qu'une nuit de fun, mais la manière et la vitesse à laquelle il noie ses inhibitions va transformer ce coup d'un soir en son Bel Étranger.
Toute la ville sait que Max Stella aime les femmes, bien qu'il n'en ai jamais trouvé une qu'il aimerait garder. En dépit de son charme de bad boy, ce n'est qu'avec Sara - et les photos qu'elle lui a laissé prendre d'elle - qu'il commence à se demander s'il n'a pas trouvé quelqu'un à garder... et pas que dans son lit.

Mon avis : Retrouver un nouveau couple est toujours touchant d'autant que leur histoire est agréable et passe un autre cap que le couple Bennett et Chloé.
Sara emménage à New York après s'être séparé de son copain avec qui elle est resté six ans. Dès son arrivé, elle sort avec ses amies et se retrouve avec un homme. Lequel, elle vivra une expérience inédite.
Max qui ne pense qu'à Sara avec qui il a couché, se force à reprendre surface sans savoir qui elle est. Il la retrouve par hasard et s'ensuit une traque pour savoir le secret de Sara.
Une fois face à face et à leur attirance, dès règles se mettent en place.
Sara et Max, arriveront-ils à faire face à leur futur et à leur obsession ?
Je suis un peu déçu par la fin. Le dénouement était prévisible à mille kilomètres et je trouve ça dommage ! Le roman n'est pas miser sur les scènes de sexe même si les quelques-unes mise en avant sont assez suggestive. La façon qu'à Christina Lauren de traiter l'exhibitionniste est plutôt bien penser sur les lieux. J'aime beaucoup Max, surtout ça façon de procéder et de faire attention à Sara. Puis, il a un humour agréable.

Source : LivrAddict.

A revoir : Beautiful bastard - Beautiful bitch.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire