16 avril 2014

[Livre] Les voies de l'ombre, tome 02 - Stigmate de Jérôme Camut et Nathalie Hug

Genre : thriller.
Note : 4,25/5.

Quatrième de couverture : Quand un monstre fascinant et obscène prend la parole et surgit à nouveau face à ses anciennes victimes, elles n’ont pour seules issues que la fuite, la mort… ou les « voies de l’ombre », le système implacable d’un criminel qui leur dévoile en chuchotant les secrets de sa folie.
« J’ai de l’amour pour mes chiens d’attaque. 
Certains il a fallu les tabasser, d’autres pas.
Il n’y a pas de règles. 
C’est ça l’extraordinaire chimie de la nature humaine. 
C’est passionnant.
Approche-toi, ami voyeur. 
Et n’aie pas honte de ton vice. 
Viens pénétrer le monde d’un artiste du crime. 
Il est temps que je me présente et que j’offre ma réflexion à la multitude. »

Mon avis : Deuxième tome "Les voies de l'ombre", un peu moins bien que le premier tome mais toujours aussi palpitant.
Retrouvé le personnage Rufus était mon idée première quand j'ai commencé à lire cet opus. Puis au fil des pages, on retrouve d'autres personnages, Andréas, Béranger, ... Certains tente d'aider les personnes qui sont passé dans les mains de Kurtz tandis qu'une nouvelle série de meurtre fait son apparition. Le nouveau commissaire, Daza, désagréable comme pas deux, ne m'a pas été sympathique tout au long du livre. Je suis sûr que la rencontre avec la fille ne présage rien de bon pour lui (mais on ne nous le dit pas ^^). Une fois que l'histoire Dorléans finit, vient l'histoire de vengeance pour Rufus et Andréas. Mais Kurtz se rend délibérément à eux et leur fait passer un test. Je m'attendais un peu à cette fin mais pas à la mort d'un des personnages (je ne vous dirais rien, même sous la torture ^^).
Maintenant, il ne me reste plus qu'à lire les deux autres opus pour connaître l'avenir de Kurtz et de son acolyte. 

Citation :
"Les morts sont vivants lorsque les vivants parlent d'eux." Pensée de Michèle.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire